Une famille bilingue Anglais-Français : un atout !

La maîtrise de plusieurs langues est de plus en plus recherchée par bon nombre de personnes. De telles ambitions sont dues à la découverte des bénéfices que peut procurer la connaissance d’un certain nombre de langues étrangères. Il est donc normal si la nécessité de bilinguisme prend une place assez importante. Pour jouir de ses différents avantages, cette technique est pratiquée dès le plus jeune âge.

Enfant issu d’une famille bilingue, un enfant privilégié

Différentes études menées par des spécialistes dans le domaine de la psychologie ont révélé les apports positifs du bilinguisme au niveau du développement intellectuel des enfants. Parmi les établissements qui ont déjà conduit des recherches dans le domaine se trouvent les universités de Concordia et d’York au Canada.

Elles ont été menées sur une population de 63 enfants de 2 ans en France. Ainsi, on y trouve des bilingues (anglais-français) et des unilingues. L’évaluation a été effectuée en se basant sur les connaissances linguistiques de chacun. Des questionnaires ont donc été établis pour simplifier l’enquête. Des tests de connaissance générale et de langues leur ont alors été donnés. Le résultat obtenu a indiqué que ceux-ci comprenaient déjà un certain nombre de vocabulaires dans les deux langues. Il a aussi été constaté qu’ils ont déjà une certaine capacité à passer d’une langue à l’autre.

En tout cas, les enfants bilingues parviennent rapidement à distinguer les images et à résoudre des énigmes comme des éléments qui ne sont pas disposés de manière logique, ce qui n’est pas le cas des enfants unilingues. Ces derniers ont des capacités intellectuelles plus lentes par rapport aux premiers. En enseignant aux enfants une seconde langue dès leur plus jeune âge, ils ont des capacités sensorielles et cérébrales beaucoup plus importantes.

Des avantages conséquents

De nombreux avantages peuvent être tirés du bilinguisme. Cette aptitude procure avant tout aux enfants la capacité de se développer intellectuellement. En effet, passer d’une langue à une autre n’est pas tout à fait simple ; le cerveau effectue tout un travail, ce qui fait que les différentes recherches scientifiques menées sur de tels enfants révèlent une plus grande capacité cognitive. Ces derniers ont beaucoup plus d’imagination et possèdent un esprit plus créatif, étant donné qu’ils ont l’habitude de faire fonctionner leur cerveau à chaque fois qu’ils passent d’une langue à une autre. Résoudre des énigmes ne leur est alors pas très difficile.

Grâce à cette maîtrise dès le jeune âge de deux langues, le petit homme a une capacité de réflexion décuplée : le résultat est alors un apprentissage plus facile de la lecture. Il a donc la capacité de mettre aisément sous forme d’écriture les représentations qu’il voit dans son esprit. Par exemple, il leur sera plus facile de comprendre la différence entre les mots « signifié » et « signifiant ».

L’aptitude à choisir rapidement la langue à adopter constitue un atout essentiel pour les bilingues en matière de communication. En effet, ils sont plus réactifs à des situations communicationnelles. Ce système est aussi intéressant puisque l’apprentissage d’autres langues supplémentaires se fait de manière plus simple. Il est même possible d’envisager une quatrième langue. Le bilinguisme permet également de s’ouvrir à d’autres cultures, ce qui facilite les relations avec d’autres entités et qui permet donc plus d’échanges. Des études ont justement montré que la langue maternelle pour les unilingues constitue un obstacle à leur appréhension d’autres langues.

Avec une grande capacité intellectuelle et une flexibilité cognitive, ces types de personnes parviennent facilement à intégrer un poste d’envergure internationale. Ils ont entre autres plus de domaines qui leur sont ouverts pour évoluer dans leur carrière. Les avantages ne s’y limitent pas uniquement : être bilingue permet aussi de veiller au bien-être. En effet, ces personnes ont l’opportunité de ne jamais attraper la maladie d’Alzheimer ; toute sorte de maladie liée à la mémoire et à la capacité cognitive est évitée. Le cerveau est bien plus entretenu et mieux entraîné. Les enfants auront, quant à eux, des avantages intellectuels : plus de souplesse mentale, plus de créativité, plus d’originalité dans leur façon de penser. Ils trouvent très facilement deux ou trois solutions afin de résoudre un problème donné.

Profiter des différents avantages du bilinguisme requiert en tout cas une certaine démarche sans parler du travail d’adaptation et de familiarisation dès le plus jeune âge de l’enfant. Il faut toute une préparation qui requiert un laps de temps minimal. Avoir des enfants bilingues ne se fait justement pas en peu de temps. Pour un succès total, il faut que toute la famille participe.

Plus d’infos sur l’anglais des affaires / anglais des entreprises.

About Paul Henry

Paul Henry est journaliste freelance et écrit pour la presse quotidienne francophone (France, Belgique, Suisse et Canada). Paul henry a 36 ans, et vit près de Paris avec ses trois enfants.
Cet article, publié dans anglais (divers), est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s