Choisir un séjour linguistique pour améliorer son anglais

Séjourner dans des pays anglophones est sans conteste la meilleure façon pour progresser rapidement en anglais (notamment en vocabulaire anglais des affaires). Environ 150 organismes proposent actuellement des séjours linguistiques se présentant sous plusieurs formes, entre autres les stages, les formations… Pour trouver la bonne, il faut bien s’informer avant le départ.

Un séjour linguistique : une expérience pour améliorer son anglais

Il existe de nombreux organismes qui proposent des séjours linguistiques, mais ce qu’il faut savoir c’est que tous ne correspondent pas forcément à vos attentes et vos besoins. Ainsi, il faut savoir faire le bon choix, plusieurs critères devront être pris en compte pour cela. D’abord, il est important que le type de séjour choisi corresponde au profil de l’apprenant. Il s’agit en premier lieu de l’âge de la personne concernée, car de celle-ci dépend les types d’activités à entreprendre durant le séjour, les formations et le niveau. Les enfants de moins de 6 ans ne peuvent pas encore participer au séjour.

De l’âge dépend également le mode d’hébergement des apprenants qui sont classés en trois catégories à savoir les plus jeunes, les adolescents et les adultes. Pour les moins de 15 ans, le séjour se présente sous forme de colonies de vacances, ils seront hébergés ensemble dans un internat ou des collèges. Pour les 15 ans et plus, ils résideront dans des familles d’accueil tandis que les adultes ont un large choix.

Un autre point à considérer avant le choix du séjour est votre besoin, de celui-ci dépend également le type de séjour choisi. Pour ceux qui veulent juste savoir parler en anglais rapidement, le mieux c’est d’opter pour des séjours dans des familles d’accueil en Angleterre par exemple, pour l’anglais britannique. Pour ceux qui souhaitent progresser rapidement ou se perfectionner, l’idéal est de séjourner en suivant des formations intensives qui comprennent des séances de cours et des exercices de pratique.

Mais, il est aussi possible de mélanger séjour linguistique et tourisme, dans ce cas, le plaisir est satisfait et la formation accomplie. Les personnes voulant se cultiver sur la culture des pays anglophones peuvent choisir l’option séjours culturelle incluant des conférences, des visites de lieu et d’autres activités.

Le troisième point à ne pas oublier, c’est le fait de bien choisir l’organisme. Comme il a été mentionné, les organismes proposant ce type de formation abondent, toutefois, il convient de noter que toutes ne sont pas les bonnes. Il importe de vérifier que l’organisme choisi dispose d’un label ou d’un certificat, et il est préférable de choisir celui qui est en relation avec des organismes tels que la FFSOC, l’Unosel ou encore l’ONGSSL. Cela est nécessaire pour garantir la qualité de la formation, le bon déroulement du séjour ainsi que la sécurité. Il faut choisir ceux qui proposent les meilleurs avantages comme ceux incluant les frais de déplacement, l’hébergement et autres.

Les différents types de séjours pour aider un élève ou un étudiant à améliorer son anglais

Pour chaque profil et chaque niveau, il existe différentes sortes de formules au choix dont la plus commune est la formule classique. Cette dernière convient surtout à ceux qui effectueront le premier séjour, et aux personnes timides. Chaque journée inclut des formations en salle durant la matinée et d’autres activités, toujours dans le cadre de la formation, dans l’après-midi. Les apprenants seront accueillis dans des familles d’accueil ou dans des collèges.

Le « one to one » constitue une autre formule courante, il s’agit ici d’un séjour où l’élève est hébergé chez l’enseignant lui-même. Chaque semaine comprend 20 heures de cours, sans compter les autres formations obtenues tout au long du séjour avec les partages, les échanges et les pratiques. L’inconvénient de celle-ci, c’est qu’elle coûte chère, bien qu’elle soit très efficace. Il y a également le type immersion total pendant lequel l’apprenant passera tout le séjour dans une famille, sans formation.

Celle-ci est idéale pour ceux qui ont déjà des connaissances de base, ou encore ceux qui ont déjà participé à des séjours classiques. Dans ce cas, l’apprenant se débrouillera tout seul durant tout le séjour pour acquérir des connaissances, des vocabulaires en se communiquant avec les natifs du pays. Elle convient surtout à des apprenants qui font preuve d’une grande autonomie et motivation.

Pour ceux qui souhaitent passer les examens officiels comme le TOELF, ou encore le TOEIC, ils peuvent suivre une formation intensive en logeant dans un campus. Cette formation s’effectuera sur une durée de 25 à 30 heures de cours par semaine. Enfin, la dernière option consiste à s’inscrire dans les facultés ou les grandes écoles en Amérique pour suivre des formations.

(vous pouvez aussi travailler votre anglais grâce au DIF)

About Paul Henry

Paul Henry est journaliste freelance et écrit pour la presse quotidienne francophone (France, Belgique, Suisse et Canada). Paul henry a 36 ans, et vit près de Paris avec ses trois enfants.
Cet article, publié dans anglais (divers), est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s