Le salaire dans les PME françaises

Quels sont les salaires réels pratiqués sur le marché pour les petites et moyennes entreprises ?

Des rémunérations à la carte dans les PME

A titre indicatif, le Smic est applicable dans tous les secteurs professionnels au niveau légal. Revalorisé chaque année, le Smic était de 9 € brut de l’heure en janvier 2011 et à partir de juillet 2012, s’évaluait à 9.40 € brut. Cela étant, la grille salariale varie beaucoup d’une PME à une autre, et pire encore s’il s’agit d’une petite structure. C’est la raison pour laquelle les systèmes de rémunération à la carte se sont beaucoup développés. Les populations commerciales sont les plus concernées car, le dosage est négocié au cas par cas. Leur système intègre notamment le salaire fixe, la rémunération variable fixée en fonction des objectifs en termes de chiffre d’affaires, la performance de chaque commercial, etc.

Une enquête réalisée par l’Insee pour la CGPME démontre par ailleurs que les dirigeants de PME françaises gagnent en moyenne 52 700 € par an. En comparaison avec le salaire net moyen d’un salarié moyen, ce chiffre en représente le triple. Bien entendu, cela reste purement une moyenne puisqu’il existe de très grandes disparités sectorielles. Contrairement à ce que l’on croit, un dirigeant de société ne peut pas réellement se  payer à n’importe quel prix. Tout dépend de la forme de son entreprise et de son régime fiscal.

Pourquoi des fiches de paie différentes ?

Plusieurs facteurs influencent le montant inscrit sur la fiche de paie. Parmi eux, on retrouve d’abord  le niveau de qualification. On convient généralement que l’avantage salarial d’une personne augmente avec son niveau de qualification. D’autres facteurs sont également pris en compte par l’employeur pour fixer le salaire de ses employés, dont le niveau d’expérience ou encore la technicité de la fonction. Enfin, certains paramètres externes tels que l’internationalisation de la concurrence ou bien l’évolution de la demande influencent également la fiche de paie.  D’autre part, on ne peut pas ignorer l’écart salarial horaire entre les hommes et les femmes dans les PME. On note là une différence d’au moins 15 % car si les femmes salariées y gagnent près de 9.90 € net de l’heure, leurs homologues masculins perçoivent, eux, 11.40 € en moyenne.

On explique cet écart par le fait que les femmes n’occupent pas les mêmes emplois que les hommes. Dans un premier temps, on note qu’elles sont moins souvent cadres, pourtant, elles occupent une part très importante parmi les employés. De plus, elles sont très nombreuses à occuper des postes dans des secteurs peu rémunérateurs. Une étude réalisée par l’Insee révèle par ailleurs que la différence salariale entre les hommes et les femmes évoluent avec la taille de l’établissement où ils travaillent. L’écart passerait ainsi de 10 % pour les PME de moins de 5 salariés à près de 30 % pour les entreprises employant de plus de 50 salariés.

En résumé, le salaire dans les PME françaises est directement lié aux inégalités entre catégories socioprofessionnelles : plus l’établissement est grande et plus la qualification de ses salariés évoluent et avec elle, l’écart de salaires.

Nouveau : Online French Lesson

About Paul Henry

Paul Henry est journaliste freelance et écrit pour la presse quotidienne francophone (France, Belgique, Suisse et Canada). Paul henry a 36 ans, et vit près de Paris avec ses trois enfants.
Cet article a été publié dans e-learning, Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s