La place de la langue française en Afrique francophone

La langue française est déjà reconnue en tant que langage universel, après la langue anglaise. A travers le monde,  131 millions de personnes sont francophones et le parler se pratique dans les 5 continents du globe terrestre, même si le  pourcentage n’est pas aussi important. Sur le continent africain, sa place reste très intéressante.

L’Afrique francophone

Le français est arrivé sur ce grand continent pendant la période de colonisation par les Français et les Belges. Actuellement, elle garde une place importante dans ce continent. Le « français d’Afrique » regroupe toutes les variétés de français parlées et utilisées par une centaine de millions d’Africains. Ce nombre rassemble 31 pays d’Afrique francophone utilisant le français en tant que première ou deuxième langue. Comparé aux autres continents, le continent d’Afrique renferme la plus grande proportion de locuteurs français.

Il est vrai que le français reste surtout une deuxième langue en Afrique. Cependant,  certaines régions l’utilisent comme leurs premières langues, comme l’Abidjan ou la Côte d’Ivoire. Dans certains pays, le français se classe en tant que première ou deuxième langue selon les catégories sociales. En Tunisie et Maroc par exemple, les classes supérieures utilisent le français comme langue maternelle. Pour les catégories moyennes et pauvres en revanche, le français reste une langue seconde. En tout cas, chez chaque pays francophone d’Afrique, les vocabulaires et la prononciation varient pour former quelques variantes du français.

Place de la langue française en Afrique francophone

Certains pays d’Afrique ont déjà décidé d’abandonner la langue française pour rejoindre la langue anglaise, comme le Rwanda. Cependant, le cas de ce pays peut s’expliquer en fonction d’un sérieux problème politique. Les parties patriotiques Rwandais se sont en effet, exilées en Ouganda et aucun des chefs ne parlaient français. Cette situation a immédiatement poussé les gouvernants à imposer la langue anglaise, la langue utilisée par les dirigeants revenus de leur exil. Le Congo Démocratique avait le même problème mais n’a pas pu aller jusqu’au bout, tout comme  certains pays d’Afrique.

Ce parler français connaît différentes variantes en Afrique  francophone. Cependant, ces variantes sont toujours reconnues comme langue française. L’ensemble de ces variantes de français s’utilise dans l’administration, dans l’enseignement et dans différents domaines sociaux. En Afrique, la pratique du français représente à la fois une promotion sociale mais aussi une ouverture   vers l’extérieur.  En effet, la langue française est généralement perçue comme un acte d’affirmation en Afrique. Concernant l’’évolution du français en Afrique, Ariane Poissonnier affirme que le nombre de francophones en Afrique ne cesse d’augmenter, surtout avec un croissance démographique toujours plus grandissante.

La langue française connaît une ampleur grandissante en Afrique francophone. Dans ces pays, Bénin, Gabon, République de Congo, Algérie, Mauritanie, … le français conserve sa fonction sociale. Il garantit un libre accès au savoir, aux diplômes, et  à une certaine modernité.

About Paul Henry

Paul Henry est journaliste freelance et écrit pour la presse quotidienne francophone (France, Belgique, Suisse et Canada). Paul henry a 36 ans, et vit près de Paris avec ses trois enfants.
Cet article a été publié dans anglais (divers). Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s