L’automarketing : une tendance à la mode pour les PME françaises

Le « do it yourself » séduit de plus en plus de PME. Elles sont de plus en plus nombreuses à vouloir créer leurs propres supports de communication. Zoom sur une tendance de plus en plus prisée.
Les bonnes raisons de « communiquer »
La crise économique a conduit de nombreux salariés à créer leur propre activité. Si Outre-manche, ce sont des dizaines de milliers de micro-entreprises qui ont vu le jour, en métropole, on assiste à l’apparition du statut d’auto-entrepreneur. Si différentes soient leurs activités, ces entreprises de taille modeste souhaitent toutes renforcer leur communication : non seulement pour faire connaître au grand public leur existence, communiquer pour attirer de nouveaux clients mais aussi pour développer leur notoriété. Mener une campagne de communication n’est malheureusement pas chose facile, notamment lorsqu’on ne dispose ni des moyens ni du temps nécessaires. De plus, toutes les PME ne disposent pas toutes d’une équipe spécialisée dans le marketing ! Tous ces facteurs ont ainsi conduit à l’apparition de la notion d’automarketing. Egalement appelé « do-it yourself marketing », ce concept est apparu aux Etats-Unis en 2009.
L’automarketing : pour réaliser un gain de temps et d’argent
En pratique, l’automarketing mobilise plusieurs outils, dont la plupart sont directement issus du web. Le but du jeu ? Comme son nom l’indique, l’automarketing vise à concevoir soi-même ses propres supports de communication. L’avantage est double : en exploitant cet outil, la PME n’est plus obligée d’investir beaucoup d’argent en sollicitant les services d’une agence de communication. Inutile de rappeler également que l’automarketing permet un gain de temps incroyable pour la PME car, n’oublions pas que le fait de confier son marketing à une agence de communication exige du temps et de la disponibilité. Le do-it yourself marketing, c’est donc ce nouveau phénomène très prisé par les entrepreneurs qui consiste à faire appel aux trésors du web.

About Paul Henry

Paul Henry est journaliste freelance et écrit pour la presse quotidienne francophone (France, Belgique, Suisse et Canada). Paul henry a 36 ans, et vit près de Paris avec ses trois enfants.
Cet article a été publié dans économie, e-learning. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s